From 1 - 10 / 49
  • Connaissance de l’ICU et évaluation de modèles numériques d'atmosphère / de CLU. Le territoire d’intérêt pour ce réseau est l’ensemble de l’agglomération, territoire de Dijon Métropole. Des préconisations techniques et sociétales ont été données par Météo France et Alterre BFC, et le choix des sites a été élaboré avec le support du laboratoire TheMA. Pour déployer les sondes constituant le réseau MUSTARDijon, les critères retenus sont d’ordre météorologique, climatologique, technique et politique : - intégration d’un maximum de communes sur les 24 de Dijon Métropole ; - présence d’un support (dans 80 % des candélabres) dans des sites ouverts (maximisation du skyview factor) ; - absence d’ombre portée entre 09:00 et 15:00 UTC le 21 mars ; - fixation à plus d’un mètre de toute paroi et à 3 mètres de hauteur, côté sud du support, avec une patte de fixation prolongée ; - prise en compte de l’altitude et, plus généralement, des conditions topographiques (plaine, vallée, versant, plateau, ubac, adret) ; - prise en compte de la morphologie urbaine dans le quartier entourant le site, initialement avec pour typologie les Urban Climate Zones (UCZ), puis dans le cadre de l’évolution effectuée en 2016, les Local Climate Zones (LCZ). La maintenance du réseau est à la charge du CRC-Biogéosciences

  • Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Indiquer un résumé pour le jeu de données vecteur

  • Ce système a été créé par Anaëlle SIMONNEAU dans le cadre du projet TRANSAT. Il s'agit d'un piège à sédiments. En pratique, le système a été conçu avec un tube d'environ 1m de long, et une dizaine de cm de diamètre. Des tamis sont placés transversalement, par ordre décroissant d'ouverture, afin de ne pas endommager les tamis de plus faible ouverture d'une part, et pour obtenir directement un tri granulométrique d'autre part. Il est placé juste en aval des sondes turbidimètres, avant l'évacuation des eaux de la station d'épuration de l'hôpital psychiatrique.

  • L’Eurométropole de Strasbourg (EMS) en collaboration avec le LIVE ont mis en place un SIG géohistorique constitué d’orthophotos sur le territoire (depuis 1930) qui a permis de produire des connaissances sur les dynamiques urbaines (trame verte, trame grise, etc). Par ailleurs, depuis 2015, l’EMS participe au programme Kalideos du CNES permettant ainsi la constitution d’une base de données d’imagerie satellitaire (Pléiades, SPOT6/7). Ces images ont été complétées par deux acquisitions aéroportées de type orthophotoplan à 20cm et relevé Lidar en 2015/16 et en 2019, effectuées par l’EMS. Ces données multi-capteurs constituent un référentiel indispensable qui a permis de développer les travaux sur le suivi régulier de l’environnement urbain.

  • Réseau urbain de mesure de la température et l'humidité de l'air installé sur un transect centre-ville - campagne en cherchant à échantillonner des îlots représentatifs dans trois typologies d'occupation du sols (résidentiel, zone commerciale et espace vert) en vue de caractériser l'îlot de chaleur urbain. Les critères retenus pour différentier les sites d'implantations sont la distance au centre, la densité de façade et la densité de végétation. Les capteurs sont implantés sur des support verticaux (mats et lampadaire) à 3m de hauteur et à au moins 2m de toute paroi verticale. »

  • Connaissance de l’ICU et de l’îlot de fraîcheur d’un parc urbain. Suivi climatologique - Le site rennais étudie actuellement le climat urbain à 3 échelles : l'agglomération, le quartier, la rue. Ce dispositif intègre le site urbain de la Zone Atelier Armorique, en lien étroit avec toutes les applications environnementales portant sur les interactions paysage / environnement

  • Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Ce site, mis en place et géré par le SIAAP, vise une connaissance fine de la qualité des eaux urbaines transitant par Clichy. Situé sur le site de l’usine de prétraitement de Clichy, il constitue l’aval d’un grand bassin versant urbain drainé par un réseau d’assainissement unitaire. Les mesures réalisées concernent la caractérisation physico-chimique des effluents urbains, par des mesures en continu et par des prélèvements.