From 1 - 10 / 283
  • Cas de l'épisode d'orage du 22 août 2011 extrait de l'inventaire des événements climatiques extrêmes sur les Pays-de-la-Loire

  • Cette couche contient des statistiques sur la richesse en taxons diagnostiques d'un grand type de végétation parmi les 18 étudiés : - A. Végétations aquatiques des eaux douces Plus une commune est riche en espèces diagnostiques d'un grand type de végétation, plus la probabilité de présence de ce grand type de milieux sur la commune est importante. La richesse est donnée pour toutes les périodes confondues ou pour les observations postérieures à 1990. La liste des espèces diagnostiques des 18 grands types de végétation est issue du rapport suivant : Vallet J. et Lacroix P. (2012) Contribution au Schéma Régional de Cohérence Ecologique des Pays de la Loire Caractérisation des sous-trames en termes de potentialités de grands types de végétations. Rapport des CBNBP et CBNB. 128 pages.

  • Cette couche contient les contours d’inventaire de la base (c) Flora du CBNBP géoréférencés qui identifie trois catégories de contours : - contour rouge : les zones d’inventaire contenant des plantes protégées engageant, par conséquent, un enjeu réglementaire, - contour orange : les zones d’inventaire contenant des plantes rares et/ou en régression, mais non protégées, - contour vert : les zones d’inventaire ne contenant pas de plante rare et/ou en régression. Les espèces rares et/ou en régression (dont les espèces protégées constituent une sous-catégorie), sont sélectionnées en référence aux textes suivants : - arrêté ministériel du 20 janvier 1982, modifié le 15 septembre 1982, puis le 31 août 1995, fixant la liste des espèces végétales protégées sur l'ensemble du territoire national, - arrêté ministériel du 25 janvier 1993 complétant la liste nationale par une liste d’espèces végétales protégées en région Pays de la Loire, - Directive Habitats-Faune-Flore de la Commission européenne du 21 mai 1992, qui dresse la liste des espèces d’intérêt communautaire dans l’annexe IV réclamant une protection stricte, dont certaines sont prioritaires et inscrites à l’annexe II, - livre rouge de la flore menacée de France (tome 1 – espèces prioritaires) publié par le Ministère en charge de l’Environnement (L. Olivier, J.-P. Galland, H. Maurin et J.-P. Roux, 1995), - liste « rouge » régionale des plantes vasculaires rares et/ou menacées en Pays de la Loire (P. Lacroix, J. Le Bail, G. Hunault, O. Brindejonc, G. Thomassin, H. Guitton, J. Geslin et L. Poncet, 2008). La précision de la localisation des plantes rares et/ou en régression est variable. Dans certains cas, une espèce rare et/ou en régression sera pointée très précisément. En revanche, dans d’autres cas, les zones d’inventaires s’étendent sur d’assez grandes surfaces : les plantes rares et/ou en régression qui y sont signalées ne sont pas localisées plus précisément à l’intérieur des contours de l’inventaire. Les données intégrées à Flora sont, en règle générale, géoréférencées à l’échelle du 1/25 000 (en référence au Scan25 de l’IGN). En tout état de cause, la couche d’alerte est à consulter à une échelle proche de l’échelle de constitution (1/25 000) et ne peut être superposée aux fonds parcellaires. Les données mises à disposition reflètent l'état d'avancement des connaissances de la biodiversité végétale sur le département de la Sarthe à la date du 26 Mars 2014. En aucun cas elles ne sauraient être considérées comme exhaustives.

  • Ensemble d'orthophotos de différents millésimes sur les Pays de la Loire : - 1950 et derniers millésimes sur la région - 1977, 1999, 2004 en Loire-Atlantique - 2002, 2008 en Maine et Loire - 2001, 2006 en Mayenne - 2000, 2005 en Sarthe - 1920, 1921, 2001, 2006 en Vendée

  • Synthèse des couches liées aux risques technologiques et aux sites industriels. La carte contient les lots suivants : ICPE (Silo, TAR, Carrière, IED, Seveso, Sites A,E et S), PPRT, Éolien et Canalisations.

  • La pluviométrie en période de recharge est le cumul des précipitations tombées d'octobre à mars, comptées en hauteurs d’eau et exprimées en millimètres. La méthode de spatialisation utilisée est une méthode de résolution fine (1 km) prenant en compte le relief (méthode AURELHY) et appliquée aux observations relevées sur la période 1981-2010. La période 1981-2010 constitue la dernière période de référence en cours, qui correspond à la durée recommandée par l'Organisation Météorologique Mondiale pour établir des statistiques climatologiques.

  • Synthèse des couches qui composent le TRI de la Baie de l'Aiguillon symbolisés selon les recommandation de la Directive Inondation.

  • La pluviométrie en période d'étiage est le cumul des précipitations tombées d'avril à septembre, comptées en hauteurs d’eau et exprimées en millimètres. La méthode de spatialisation utilisée est une méthode de résolution fine (1 km) prenant en compte le relief (méthode AURELHY) et appliquée aux observations relevées sur la période 1981-2010. La période 1981-2010 constitue la dernière période de référence en cours, qui correspond à la durée recommandée par l'Organisation Météorologique Mondiale pour établir des statistiques climatologiques.

  • Carte des grandes régions géologiques en Sarthe

  • Cette couche contient des statistiques sur la richesse en espèces menacées considérées comme prioritaires au niveau national (Livre Rouge National tome 1) de chaque commune de la Sarthe observées après 1990. La liste des espèces est disponible sur: http://inpn.mnhn.fr/docs/livrerouge1.pdf