Catalog
1059 record(s)
 
Domaines
Harvested
Provided by
Type of resources
Available actions
Topics
Provided by
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Service types
Scale
Resolution
From 1 - 10 / 1059
  • Cas de l'épisode d'orage du 22 août 2011 extrait de l'inventaire des événements climatiques extrêmes sur les Pays-de-la-Loire

  • Ensemble d'orthophotos de différents millésimes sur les Pays de la Loire : - 1950 et derniers millésimes sur la région - 1977, 1999, 2004 en Loire-Atlantique - 2002, 2008 en Maine et Loire - 2001, 2006 en Mayenne - 2000, 2005 en Sarthe - 1920, 1921, 2001, 2006 en Vendée

  • Synthèse des couches liées aux risques technologiques et aux sites industriels. La carte contient les lots suivants : ICPE (Silo, TAR, Carrière, IED, Seveso, Sites A,E et S), PPRT, Éolien et Canalisations.

  • La pluviométrie en période de recharge est le cumul des précipitations tombées d'octobre à mars, comptées en hauteurs d’eau et exprimées en millimètres. La méthode de spatialisation utilisée est une méthode de résolution fine (1 km) prenant en compte le relief (méthode AURELHY) et appliquée aux observations relevées sur la période 1981-2010. La période 1981-2010 constitue la dernière période de référence en cours, qui correspond à la durée recommandée par l'Organisation Météorologique Mondiale pour établir des statistiques climatologiques.

  • Synthèse des couches qui composent le TRI de la Baie de l'Aiguillon symbolisés selon les recommandation de la Directive Inondation.

  • La pluviométrie en période d'étiage est le cumul des précipitations tombées d'avril à septembre, comptées en hauteurs d’eau et exprimées en millimètres. La méthode de spatialisation utilisée est une méthode de résolution fine (1 km) prenant en compte le relief (méthode AURELHY) et appliquée aux observations relevées sur la période 1981-2010. La période 1981-2010 constitue la dernière période de référence en cours, qui correspond à la durée recommandée par l'Organisation Météorologique Mondiale pour établir des statistiques climatologiques.

  • Carte des grandes régions géologiques en Sarthe

  • Zone exposée à un ou plusieurs aléas représentée sur la carte des aléas utilisée pour l'analyse du risque du PPR. La carte d'aléas est le résultat de l'étude des aléas dont l'objectif est d'évaluer l'intensité de chaque aléa en tout point de la zone d'étude. La méthode d'évaluation est spécifique à chaque type d'aléa. Elle conduit à délimiter un ensemble de zones sur le périmètre d'étude constituant un zonage gradué en fonction du niveau de l'aléa. L'attribution d'un niveau d'aléa en un point donné du territoire prend en compte la probabilité d'occurrence du phénomène dangereux et son degré d'intensité. Pour les PPRT les niveaux d'aléa sont déterminés effet par effet sur des cartes par type d'effets et globalement selon un niveau agrégé sur une carte de synthèse. Toutes les zones d'aléa représentées sur la carte des aléas sont incluses. Les zones protégées par des ouvrages de protection doivent être représentées (éventuellement de façon spécifique) car elles sont toujours considérées soumises à l'aléa (cas de rupture ou d'insuffisance de l'ouvrage). Les zones d'aléas peuvent être qualifiées de données élaborées dans la mesure où elles résultent d'une synthèse utilisant plusieurs sources de données d'aléas calculées, modélisées ou observés. Ces données sources ne sont pas concernées par cette classe d'objets mais par un autre standard traitant de la connaissance des aléas. Certaines zones du périmètre d'étude sont considérées comme des « zones d'aléa nul ou insignifiant ». Il s'agit des zones où l'aléa a été étudié et est nul. Ces zones ne sont pas incluses dans la classe d'objets et n'ont pas à être représentées comme des zones d'aléa.

  • L'origine du risque caractérise l'entité du monde réel qui, par sa présence, représente un risque potentiel. Cette origine peut être caractérisée par un nom et, dans certains cas, un objet géographique localisant l'entité réelle à l'origine du risque. La localisation de l'entité et la connaissance du phénomène dangereux servent à définir les bassins de risques, les zones exposées aux risques qui fondent le PPR. Dans les PPRT, elle représente l'enceinte de la ou des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) à l'origine du risque analysé et traité par le PPR. Dans la méthodologie PPRT, elle est qualifiée de zone grise.

  • Contours des forêts privées en Pays de la Loire possédant un document de gestion forestière durable (DGD) agréé par le CRPF (plan simple de gestion, code des bonnes pratiques sylvicoles). Chaque forêt est une propriété forestière avec un propriétaire principal unique. Version pour les plates-formes d'échange de données entre les services de l'Etat : SIGLOIRE et GEOPAL. Le CRPF Pays de la Loire est adhérent à SIGLOIRE depuis avril 2009 et à GEOPAL (convention régionale pour la Biodiversité). Mise à jour du 11/10/2012.