From 1 - 10 / 159
  • La loi de transformation de la fonction publique d’août 2019 impose aux employeurs locaux de plus de 80 000 habitants de publier sur leur site internet la somme des dix plus hautes rémunérations, avec la répartition du nombre d’hommes et de femmes. 

  • Liste des marchés de la Région des Pays de la Loire actifs et supérieurs à 25 000 euros depuis 2017. ATTENTION : Les montants indiqués sont les montants maximum des marchés HT, ceux-ci ne préfigurent en rien des dépenses qui seront faites dans le cadre de ces marchés. 

  • Appel à projet matériel sportif - Plan « Sport et Handicap » Pays de la Loire : toute personne en situation de handicap doit pouvoir accéder à la pratique sportive. Disposer d’un matériel adapté est la condition sine qua non à l’aboutissement des projets, à l’ouverture des pratiques sportives en direction de ces personnes.

  • Les PNR ont été créés il y a 50 ans pour protéger et mettre en valeur les territoires à dominante rurale dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité mais dont l’équilibre reste fragile.Ce jeu de données contient les contours géographiques des parcs naturels régionaux de la Région des Pays de la Loire. La géométrie des PNR est issue des contours communaux de la base de données IGN BD ADMIN.

  • Moyennes horaires, journalières, mensuelles et annuelles de concentrations en benzène (C6H6) dans l'air ambiant, issues du réseau permanent de mesures en région Pays de la Loire.La mesure de la qualité de l’air ambiant est réalisée conformément aux recommandations du référentiel métier du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA), dans le respect des exigences réglementaires en vigueur. Ces prescriptions visent l’ensemble de la chaîne de mesure, tant du point de vue des critères d’implantation des sites de mesure, du choix des méthodes d’analyse mises en œuvre, du suivi de la conformité métrologique du processus de mesure, de la validation et de l’agrégation des données de mesure.Pour produire cette donnée en particulier, Air Pays de la Loire met en œuvre des systèmes automatisés de mesurage de la concentration en benzène conformément à la norme NF EN 14662-3, selon la méthode de mesurage par analyse chromatographique en phase gazeuse. Ces derniers sont implantés dans des stations de mesure sur site, associés à des systèmes d’acquisition de données de mesurage, qu’ils agrègent en moyennes quart-horaires. Ces données brutes sont ensuite télé-transmises au serveur central informatique, puis expertisées à différents niveaux d’agrégation (validations technique et environnementale). Les données quart-horaires validées sont ainsi agrégées en moyennes horaires, elles-même agrégées en moyennes journalières, mensuelles ou annuelles.La couche d'information produite est disponible pour une exploitation à une échelle variant du 1/250 000ème au 1/10 000ème et peut être catégorisée par typologie de station :Station de trafic : 1/10 000Station de fond : 1/30 000 (urbaine) à 1/250 000 (rurale)Station industrielle : 1/100 000

  • Population de la Région des Pays de la Loire en 2019 par communes et EPCI

  • Service de mise à disposition des données d'émissions d'Air Pays de la Loire. Le flux regroupe, par année, les polluants atmosphériques principaux (SO2 - NOx - CO - PM10 - PM2,5 - COVNM - C6H6 - NH3 - As - Cd - Ni - Pb - BaP) et tous les secteurs d'activités confondus (total SECTEN) dans chaque EPCI de la région Pays de la Loire.

  • Statistiques relatives aux Actions Educatives conduites dans les lycées publics et privés de la Région des Pays de la Loire. Les aides dont le montant est affiché à 0 euros correspondent à des actions pour lesquelles une subvention est versée à un partenaire et non directement à l'établissement.  Plus d'informations :Site de la Région des Pays de la Loire - rubrique Politiques RégionalesSite e-lyco de la Région des Pays de la Loire - rubrique Actions éducatives

  • Les infrastructures linéaires prises en compte dans le cadre de l’analyse du Schéma Régionale de Cohérence Écologique (SRCE) pour les Pays de la Loire sont essentiellement les infrastructures de transport, composées des réseaux routiers et ferrés. Plusieurs critères permettent de qualifier le caractère fragmentant de ce type d’ouvrage : le trafic routier, la largeur ou le nombre de voies, l’équipement de la voie : la présence de clôture essentiellement.Les infrastructures linéaires ont été classées en fonction de leur potentiel fragmentant et une zone de perturbation écologique leur a été associée pour indiquer les perturbations générées sur les milieux naturels et semi-naturels à proximité.Sources : Trafic journalier tout type de véhicule confondu (2008, DREAL Pays de la Loire), Nombre de voies par tronçon (2008, DREAL Pays de la Loire, CETE), Trafic ferroviaire (2010, RFF), Présence de clôture sur le réseau ferré (2010, RFF), Ensemble du linéaire des voies ferrées (IGN, BD TOPO), Projets de grandes infrastructures (DREAL Pays de la Loire).Hiérarchisation du réseau linéaire : Le critère « densité de trafic », plus largement examiné et documenté, apparait comme le critère principal permettant de hiérarchiser différentes classes de fragmentation. Le critère « nombre de voies » a été écarté, car son impact propre sur la mortalité des différentes espèces est peu documenté. Le critère « équipement » n’a été utilisé que pour les voies ferrées, les routes n’étant pas renseignées.Zone de perturbation écologique associée : Une fois le linéaire qualifié, une zone tampon lui a été associée afin de quantifier son « potentiel de fragmentation ». Idéalement, l’identification des zones de perturbation écologiques associées aux éléments anthropiques doit être évaluée en fonction de la nature des habitats voisins. Etant donnée la nature complexe de certains réservoirs de biodiversité (associés à plusieurs sous-trames), et dans un souci de simplification, le potentiel de perturbation a été qualifié selon la nature de l’ouvrage. Cette « bande tampon », permet de représenter de manière surfacique la perturbation écologique associée à l’ouvrage dans un premier temps, et ainsi de calculer l’état de dégradation des réservoirs de biodiversité. Des « indices de fragmentation » ont donc été affectés aux réservoirs de biodiversité (forte, moyenne et faible), en fonction de la probabilité que deux points de la zone étudiée (ici les réservoirs) se situent dans un secteur non fragmenté (indice de Jaeger, 2000).Niveau de fragmentation 3 : Trafic routier de la DREAL Pays de la Loire (en nombre de véhicule par jour) assurant des liaisons à trafic modéré.

  • L'énergie solaire photovoltaïque est produite à partir du rayonnement solaire, grâce à des modules photovoltaïques qui convertissent ce rayonnement en électricité.Les centrales solaires au sol font l'objet d'un permis de construire instruit par les services de l’État. Cette table contient les centrales solaires au sol dont le permis de construire a été accordé, modifié, refusé, annulé ou abandonné (ne sont pas représentés les PC déposés).OrigineLes objets centrales solaires sont des polygones localisant les parcelles concernées par l'installation. Il sont créés par les agents des DDT(M) (directions départementales des territoires et de la mer), à partir du dossier de demande de permis de construire déposé par le pétitionnaire. Cette création s'opère généralement par report visuel sur le référentiel géographique à grande échelle adéquat des parcelles concernées par l'installation. Plusieurs données sont renseignées dans un second temps par un agent de la mission énergie et changement climatique de la DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), à partir du dossier de demande de certificat d'obligation d'achat de l'électricité produite, ou du dossier de candidature à un appel d'offres national, le cas échéant.